Fantastique & SF

Alsorvampred T1 : le le deuil de l’ignorance

Hello !!
Une de mes copines m’a prêté ce livre pour savoir ce que j’en pensais. J’en avais jamais entendu parler et le titre m’intriguait. Je vous mets les deux covers, très différentes. La première fait livre d’enfant, ce qui ne correspond pas, la seconde est plus dans l’air du temps. Et ça rentre dans mon challenge un mois, un thème – 3e édition  Voici le résumé :
Emily Delatre, 22 ans, a été élevée par sa tante Rose suite à la disparition de ses parents alors qu’elle était enfant. Elle a toujours mené une existence tranquille et remplie d’amour.
Mais après une déception sentimentale, Emy, encore sous le choc du décès de sa tante, décide de tout plaquer et de partir s’installer en Normandie, terre d’accueil de sa meilleure amie, Alice Montrouge.
En s’installant à Louverville, Emy était bien loin d’imaginer ce que cette petite ville, qui lui était pratiquement inconnue, et ses habitants allaient lui apprendre sur ses origines.

 

Et sa rencontre avec le beau et mystérieux Alexandre Dussy ne fera que la plonger encore davantage dans un monde dont elle ignorait jusqu’à la simple existence…
♣♣♣♣♣♣♣
Jusqu’à 100 pages au moins, je me suis ennuyée. Je n’accrochais pas au style de l’auteur (trop de descriptions), les personnages étaient mous et sans intérêt particulier. Et puis, tout doucement, il y a eu quelques passages qui ont éveillé ma curiosité alors j’ai tenu bon. Il y avait plus de rythme aussi, puis ça retombait un peu. Jusqu’à l’apparition d’Agathe, qui est le perso qui me plait le plus.
Mise à part cette espèce de langueur latente, il y a un univers sympa qui se créé autour d’Emily. Vous vous en doutez bien, c’est du fantastique, donc elle n’est pas une simple humaine ! L’auteur a travaillé le monde magique de son héroïne ; même si les vampires mielleux et végétariens m’agacent (mode Twilight grrr, comme l’histoire des symbioza…). J’espère juste qu’elle ne mettra quand même pas trop de créatures car on risque de s’y perdre. J’ai pensé à Dobby en découvrant Vido. Je ne sais pas si c’est un clin d’oeil ^^
J’ai trouvé la relation Emy-Alexandre un peu Shakespearienne, et ça m’a plu ! Ca change ! En leur souhaitant un meilleur avenir que Romeo et Juliette XD
Cependant je ne les trouve pas marquants. Mais c’est un avis très personnel. J’aime les personnages avec plus de mordant, de chien ! Ils sont trop dans la retenue, presque innocents, bridés et sans que ça ait de rapport avec leur condition. C’est juste leur caractère :/
Les scènes d’action manquent d’action. C’est ballot.
Malgré tout je ne l’ai pas refermé sur une note négative. Il y a vraiment de la matière. On sent les bonnes idées, l’univers riche ! Il faudrait juste que l’auteur se lâche en quelques sortes.

A l’occasion je pense lire le second tome.

Oh j’oubliais ! J’aime que ça se passe en France !!!

Bisous

Mon casting !

Alors, j’ai eu du mal pour Emily, je ne parvenais pas à la visualiser car trop effacée même si c’est l’héroïne. Mais Lea Seydoux, pourquoi pas :

Alexandre – peut être pas exact mais je voyais toujours Toby Regbo

 

2 réflexions au sujet de “Alsorvampred T1 : le le deuil de l’ignorance”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s