Séries Tv & Films

Jacqueline Sauvage : c’était lui ou moi

Hello !

Pour ce #mercredionregardequoi je vous parle du téléfilm passé sur TF1 et qui retrace la vie, l’enfer, de Jacqueline Sauvage.

jacqueline-sauvage-cetait-lui-ou-moi5bb3625bacf9d
Sorti le 1ier octobre 2018
Genre : drame
Nationalité : française
Réalisateurs : Yves Rénier
Acteurs principaux : Muriel Robin, Olivier Marchal, Armelle Deutsch, Agnès Guignard…

Cette fiction est inspirée du livre écrit par Jacqueline Sauvage, une mère de famille condamnée en première instance et en Appel à une même peine de dix ans de réclusion pour avoir abattu son mari, Norbert Marot, de trois tirs dans le dos effectués avec un fusil de chasse le .

Ce téléfilm présente entre autre le principal moyen de défense invoqué, à savoir l’affirmation de l’existence de violences et d’abus sexuels subis par l’accusée et ses filles durant plusieurs décennies, ainsi que la tentative infructueuse de la défense de présenter les faits jugés comme relevant d’un acte de légitime défense.

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Comment ne pas être ébranlé par ce téléfilm ? Dès le début c’est très dur. Je connaissais déjà Jacqueline Sauvage pour avoir été touchée par l’affaire quand elle a éclaté. Je ne vais pas juger de son histoire puisqu’elle est vraie et monstrueuse, mais du scénario et du jeu d’acteur.

Tout d’abord Muriel Robin est parfaite. Je la connais plus en tant qu’humoriste et là, elle m’a bluffée. Elle joue très bien cette femme perdue, meurtrie, effondrée. A la fois si fragile, et si forte. Elle nous embarque vraiment dans toute la sinistre réalité de Jacqueline.
Les autres actrices(eurs) sont très bien aussi dans leur rôles. Il y a des scènes éprouvantes qui devaient être difficiles à tourner, notamment pour les enfants. Ou le mari. Olivier Marchal est époustouflant dans ce rôle monstrueux. La scène du repas m’a mis tellement mal que j’en avais le cœur qui battait à 100 à l’heure. D’autres m’ont mis les larmes. Pour autant, je n’ai pas trouvé qu’ils cherchaient à tout prix à nous faire chialer.

C’est intéressant de voir le combat de ses avocates pour elle et pour toutes les autres. Les procès sont durs à entendre. Toujours cette réaction : pourquoi vous n’avez pas porté plainte ? Pourquoi vous n’avez rien dit ? Pourquoi vous êtes restées ? On parle aux victimes d’abus et violences comme si c’était leur faute. La décision en appel est juste horrible. Révoltante. Oui, je suis parti pris. Merci à notre ancien président de lui avoir accordé la grâce.

La réalisation est bonne. L’alternance présent-souvenirs est très bien amenée et permet de partager, comprendre. Pas seulement Jacqueline, mais toutes les victimes de violences conjugales. Il n’y a pas de temps morts ni fioriture. C’est une belle adaptation.

Une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint. J’ai connu plusieurs femmes battues dont ma maman (pas par mon papoun je tiens à préciser !), la belle-sœur d’une amie a été tuée par son ex qu’elle avait quitté parce qu’il la battait. C’est extrêmement dur de se soustraire à l’emprise du tortionnaire, si vous connaissez une personne dans ce cas, femme ou homme car il y en a, ne jugez pas hâtivement. Tendez lui la main. Vous sauverez peut-être une vie, ou plusieurs. Quant aux lois, il faut qu’elles changent. Qu’il ne faille plus que ce soit trop tard pour que des mesures soient prises.

Bisous et gros calins car c’est tout ce dont on a envie après ça !

affiche_2015

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s