Interview

Interview de Valéry K. Baran #ohmygosthatshotblogtour

Hello !!!

J’ai eu la chance, et l’honneur, de lire en avant première le premier recueil de Valéry qui sort ce jour en auto édition. Je l’ai adoré mais je vous en parlerais prochainement ^^ Pendant cinq jours, avec des blopines on va vous parler d’elle et du recueil ! Stay aware 🙂
Aujourd’hui je vous propose de la (re)découvrir à travers une petite interview ! Perso, j’adore aussi bien la plume que la personne ♥

50265647_2229347140686197_632428441072828416_n

  1. Comment t’es venue l’envie d’écrire du MM ?

 

En en lisant ! Tout simplement. J’ai craqué sur ce type d’histoire en lisant de la fanfiction (à l’époque ! ça date), et j’ai enchaîné dessus en tant qu’autrice. Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, je ne suis venue à l’hétéro (M/F) qu’en un deuxième temps.

 

  1. Avec quel genre es-tu le plus à l’aise ?

 

A l’origine, franchement, j’étais plus à l’aise avec le M/M, tout simplement parce que ça me permettait de me garder une distance confortable. Je n’avais pas peur de me « voir » dans les personnages, et pas non plus de me dévoiler… Quand tu écris du M/M, personne ne te demande si tu écris tes fantasmes ou bien ta vie sexuelle. Quand tu écris la même chose exactement mais en hétéro… ces deux questions (ou « suspicions ») sont inévitables et, oui, c’est idiot : cette différence en est une pure illustration. Ceci-dit, c’est quelque chose que j’ai appris à dépasser. Je ne me vois pas, moi, dans mes personnages, et je me moque de ce que les gens peuvent imaginer de ma vie sexuelle ou mes fantasmes. Je peux écrire du M/M comme du M/F sans soucis, désormais. Et j’aime faire les deux.

 

  1. As-tu pris l’avis ou les anecdotes d’homo ou tu imagines simplement ?

 

Ça peut m’arriver. Pour « Maintenant » et « Encore », par exemple, j’ai été inspirée par un court strip de Mr Q, mais que j’avais lu très longtemps avant, et surement d’une foule d’autres détails : le sujet du désir et des vestiaires, dans le cadre de l’homosexualité, est un sujet qui ressort régulièrement. Pour « Vintage gay men », certaines phrases (la mention de la prostitution de Chris et la phrase sur les bears) sont tirées directement d’une discussion avec l’un de mes potes, qui est homo. Mais ça s’arrête là, ou alors j’ai oublié. Je me nourris, pour écrire, d’une foule d’éléments qui se mélangent à d’autres et que je finis par oublier au moment d’écrire, finalement… Et les personnages prennent alors vie !

 

  1. Aurais-tu aimé être un homme ?

 

Ha ha, pas du tout ! Ou sans importance, plutôt. Je paraphraserai Virginie Despentes en disant qu’être moi-même me parait être une chose tout à fait satisfaisante.

 

  1. Quelles sont tes habitudes d’autrice ? (genre café et stylo papier ?)

 

A part m’installer devant mon ordi, je crois que je n’en ai aucune de fixe… Ni horaire, ni rituel, ni… pas grand-chose. Je dirais juste que, quand je n’arrive vraiment pas à avancer, j’éteins ma box (si je suis seule chez moi) : comme ça, pas de tentation, j’écris ! Mais ce n’est pas souvent, quand même.

 

  1. Si tu devais être une de tes héroïnes (ou un des héros), ce serait qui ? (que ce soit parce qu’elle/il te ressemble ou parce que tu aurais adoré avoir sa vie)

 

Alors, parmi le recueil… Ça ne va pas, j’en choisirais plein ! Mais allez, on va dire Line, de « Reflets et forces occultes », parce que je partage son amour de son compagnon qui est unique : lui, un seul (je suis très romantique, dans le fond), et en même temps sa « légèreté fantasmatique » ! J’aime beaucoup aimé écrire cette histoire, d’ailleurs, qui combine amour unique et aventure sexuelle multiple.

 

  1. Parlant de ça, dans ce recueil, il y a différents univers. Aussi bien réels et contemporains, que futuristes, fantastiques… Aimes-tu l’un d’eux plus que les autres ?

Sans surprise quand on a lu le recueil, je pense, j’aime beaucoup, énormément, l’univers autour d’Ixe. Cet univers de jeu violent, marqué par la rivalité et la tension entre les personnages, c’est tout à fait ce que j’aime (il faut absolument que j’écrive le roman xD).

  1. J’en reviens aux questions que l’on peut te poser quand tu écris du M/F et quand tu écris en général. As-tu souvent été confrontée au dénigrement de la romance et au métier d’autrice ?

 

Pas trop, mais parce que je crois que je plane un peu dans le monde que l’on peut avoir dans notre milieu d’autrices lectrices qui est un peu « cocooning », d’une certaine manière : où on parle entre nous, autrices et où on partage ce qu’on aime. Il suffit d’avoir d’autres regards, de ceux de la personne de la rue, de ceux ne lisent pas de romance, pour se rappeler que, ah oui, c’est à présenter avec un petit sourire gêné et en rappelant qu’on fait ça par plaisir, pour s’amuser… Et se dire « ah oui, j’avais oublié (j’avais voulu oublier) que dans le regard des autres, c’est quelque chose de bizarre ou de peu glorieux ». Mode retour à la réalité, quoi…

 

  1. Qu’est-ce que tu trouves le plus dur à coucher sur papier ? Perso ce sont justement les scènes hot ^^

Ha ha, moi c’est l’inverse ! Mais bon, bien évidemment, quand j’ai commencé à écrire, c’était aussi les scènes hot. Mais c’est assez vite devenu ce que j’écrivais le plus facilement, finalement. Si j’annonce sur les réseaux que j’ai écrit 3000 mots en un jet… ou que j’ai fait un word count de folie avec 5000 ou 7000 mots dans la journée (pas souvent !), généralement, c’est que j’écris du sexe. xD Du coup, ce qui m’est le plus difficile, je dirais les scènes intermédiaires : celles qui sont entre cette scène forte que l’on avait très envie d’écrire et cette autre scène forte que l’on languit d’écrire, et qui sont pourtant nécessaires à l’avancée de l’histoire.

 

  1. Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour 2019 ?

 

La santé ! Oui, c’est facile de dire ça, mais j’ai eu beaucoup de soucis de santé en 2017-18, donc on va dire que 2019 sera une année formidable, à ce sujet. Et puis de pouvoir continuer à écrire, et notamment tous les romans auxquels je languis, très fort !, de donner une vie. 🙂

Merci Valéry ! Alors je te souhaite une excellente santé et de vite nous écrire un roman sur Ixe parce que j’en suis folle !!!!!!!

 

Souvenirs ♥

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s