Séries Tv & Films

Extremely wicked, shockingly evil and vile #mercredionregardequoi

Hello !

Double peine pour ce #mercredionregardequoi ! Je me suis dit que vous en aviez peut-être marre d’Elementary et comme j’ai maté pas mal de choses ces derniers jours, autant partager avec vous. Entre mes fantasmes sur Zac Efron depuis belle lurette et mon intérêt particulier pour Ted Bundy, je voulais absolument voir ce film. Merci Netflix !

220px-extremely_wicked2c_shockingly_evil2c_and_vile_posterSorti le : 3 mai 2019
Réalisation : Joe Berlinger
Genre : Biopic, drame, thriller
Casting : Zac Efron, Lily Collins, Kaya Scodelario…

Liz, une mère célibataire tombée amoureuse de Ted Bundy, refuse de croire à ses crimes pendant des années.

Drame inspiré de faits réels.

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Présenté comme ça, on comprend que le film soit ouvert à un large public. Ceux qui s’attendaient donc à du gore ont été déçus. Pourtant ça commence bien par Liz […] et non Ted Bundy[…]. Ce qui implique que l’histoire tournera essentiellement sur Liz, même si pour expliquer le drame de sa vie, il faut présenter Bundy et ses crimes atroces. Sans pour autant les montrer, ce n’est pas un slasher. Voilà, ça c’était l’intro pour expliquer un peu le contexte.

Pas la peine de connaître Ted Bundy pour apprécier le film. Il peut très bien se visionner comme une fiction. Il est bien tourné, superbement interprété et l’histoire, aussi horrible soit-elle, est passionnante. Par contre, c’est quoi ce titre à rallonge quasi imprononçable ?!

tumblr_plwkibbsqf1xx0zpao4_500

Je n’ai pas pu m’empêcher de me mettre à la place de cette femme qui ignorait tout de la double vie de son compagnon. Un compagnon presque parfait et dont elle était folle amoureuse. Comment réagiriez-vous si demain on vous annonçait que votre Amour est un(e) tueur(se) en série ? Difficile à avaler ! Sans compter que l’homme en question a l’air tellement sympa. A première vue…
Lily Collins, dont je n’ai pas vu beaucoup de films, est superbe dans ce rôle de femme trahie et rongée par la culpabilité. Elle apporte une dimension très sensible au scénario. Evidemment je ne pouvais que penser à la vraie compagne de Ted et à sa fille. Les pauvres.

Et puis il y a donc Ted, que je trouve vraiment bien joué par Zac. J’ai même réussi à trouver une ressemblance dans les mimiques. D’ailleurs à la fin, vous trouverez des extraits des véritables interviews de Bundy. Le voir sourire en sachant ce qu’il a fait, c’est glaçant ! Cet homme n’en était plus, c’était un monstre, ça ne fait pas de doute mais j’ai toujours trouvé qu’il était un cas intéressant. Quand on regarde le film, si on oublie ce qu’on sait, on se dit : sérieux, ça peut pas être lui quand même ? Mais non, il ne s’échappe pas car il est coupable mais parce qu’il a peur, non ? Ce type en a retourné des esprits ! Et il n’y a qu’à voir les fans qui venaient aux procès car elles le trouvaient trop beau. Flippant quand même. Comme cette CarolAnn qui le soutiendra jusq’au bout : tarée ou profondément naïve (et full love) ?

tumblr_pr0dibuhvm1rnkqsoo5_r1_500

La scène finale… Simple mais tellement percutante !

Ce que j’ai apprécié, c’est qu’ils n’ont pas voulu faire de Ted Bundy un héros. Même si, forcément, il prend de la place à l’écran. A la toute fin du film, il y a un hommage aux victimes connues. C’est beau. Parce qu’on se souvient toujours des monstres mais pas de leurs proies :/

Bon mercredi !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s