Coups de coeur, Fantastique & SF

Le labyrinthe de Pan

Hello !

J’ai reçu ce roman il y a quelques semaines et j’étais super heureuse car j’avais adoré le film et, il faut l’avouer, la couverture est juste ma-gni-fique ♥
Voici le résumé :

le_labyrinthe_de_pan_hdPrix broché : 17.95€
Editions Michel Lafon, paru le 14 novembre 2019

Tu ne devrais pas venir ici.
Tu pourrais te perdre.
C’est déjà arrivé.
Je vais te raconter l’histoire…

IL ÉTAIT UNE FOIS…
Dans les contes, il y a des hommes et des loups, il y a des bêtes et des fées, il y a des enfants et des forêts.
Comme toutes les jeunes filles qui ont la tête pleine d’histoires, Ofelia sait tout ça. Alors quand elle rencontre son beau-père, elle voit tout de suite le capitán Vidal pour ce qu’il est, dans son uniforme immaculé et ses gants de cuir : un loup.
Mais rien ne peut la préparer à affronter la réalité hostile de la maison du capitán, au cœur d’une inquiétante forêt qui cache bien des secrets, dont un labyrinthe protégé par son terrifiant gardien. Là où la monstruosité et l’humanité se rencontrent, là où les mythes deviennent réalité.

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Déjà, en plus de la couv’ sublime, il a de belles illustrations à l’intérieur. Avec un côté sombre comme les anciens contes et c’est totalement raccord avec le roman. Le tout donne l’impression de tenir un livre précieux, et à ça, rajouter l’histoire…

Nous plongeons dans un Espagne en guerre, au coeur d’une forêt qui a connu bien de sombres histoires. Mythes ou réalité ? D’ailleurs Ofelia a-t-elle l’imagination trop débordante ou se passe-t-il réellement des choses fantastiques ? Son aventure se mêle à celle, terrible, que vit Mercedès qui travaille pour un homme, el Capitan, qui cherche à tuer son frère rebelle. Tant de drames et de destins vont se jouer dans cette forêt énigmatique.

Tout comme j’ai adoré le film, j’ai dévoré le livre. Je me suis tellement accrochée aux personnages, j’avais connaître l’histoire, j’en frissonnais encore !
Ofelia est tellement touchante, si fragile et si forte à la fois. Le lien qui se tisse entre elle et Mercedès est si beau et si fort. Alors que sa mère l’a quasi abandonnée en un sens, même si on peut comprendre que c’était une autre époque et qu’elle pensait sans doute la mettre à l’abri. Au final elle l’a jetée dans la gueule du Loup, et malgré tout, sa fille reste accrochée à elle. La relation mère/fille n’est finalement pas qu’entre Ofelia et sa mère et c’est très émouvant.
Je parle des femmes car elles sont mises en avant mais il y a bien entendu des hommes ; un surtout : el Capitan, le Loup. Un personnage horriblissime qu’on a juste envie de voir crever. Oui, carrément !
Et puis il y a les personnages fantastiques : fées, monstres, et le Faune. Il est quand même bien flippant. A se demander tout du long si on peut lui faire confiance !

Comme je le disais au début, on ne sait pas toujours si les petits contes racontés sont juste des histoires qui trouvent un écho dans la réalité ou si c’est bien plus que cela. C’est très bien mené. Ces petites parenthèses apportent un aspect poétique à l’histoire, et en même temps, accentuent toute la mélancolie qui en ressort. Il y a une véritable tension qui monte crescendo, jusqu’à la fin et là… pfiouuuu. Même si je dois avouer qu’elle m’a moins déchirée qu’en film, soyez prêt(e)s car vous allez être secoué(e)s ! On ne peut pas refermer ce livre sans pincement au cœur. C’est vraiment une histoire intense, cruelle mais magnifique.

Une belle idée de cadeau !

Bisous

swhjmb_zp050dppuk5yohnp070

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s