Zombies

L’armée des morts – Anthologie zombies

Salut !

 

Pour le #PumpkinAutumnChallenge j’ai donc choisi le menu Automne Frissonnant et je commence avec une anthologie qui concerne aussi bien Le cri de la Banshee que Vous prendrez bien un verre de True Blood ? ^^

bm_cvt_larmee-des-morts_3056Prix papier : 14€
Prix ebook : 8.99€
Panini Books, paru le 11 juin 2014

Préparez-vous à l’apocalypse zombie, Christopher Golden a réuni, dans cette anthologie zombie, dix-neuf nouvelles inédites écrites par les plus grands noms de la littérature fantastique. Avec des récits de Max Brooks, Joe Hill, John Connolly, Kelley Armstrong, Tad Williams, David Liss, David Wellington, Jonathan Maberry, Tim Lebbon, Aimee Bender, Joe R. Lansdale, James A. Moore… REJOIGNEZ L’ARMÉE DES MORTS !

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Lazare de John Connolly. Premier zombie, biblique en prime. Pas de mangeur de cerveau mais un non mort, perdu parmi les vivants qui finissent par le rejeter. Ceux-là même qui avaient supplié le Nazaréen de le ramener à la vie. Je me suis toujours demandé comment serait une personne réscucitée et c’est assez l’image que je m’en fais. Une fois mort, on perd l’essence de vie, on existe mais on n’est plus vivant, on n’en a plus la notion. Une coquille vide qui observe un monde qui l’indiffère.

Ce que Maisie sait de David Liss. Réanimés : personnes mortes, qui parfois ont hypothéqué leur corps, et qui sont utilisées pour les basses besognes. Walter a une réanimée achetée au marché noir. Pourquoi la cache-t-il dans un appartement qu’il loue juste pour elle ? Elle semble savoir quelque chose sur lui. A priori il devrait s ‘en moquer mais dans cette histoire les réanimés ont des réactions, peuvent même parler, grâce à la douleur et au sexe. Bon là, franchement j’ai pas adhéré du tout. Je trouve ça malsain et surtout complètement illogique. Après si je ne m’en tiens qu’à l’histoire sans réfléchir, elle est sympa.

Cuivre de Stephen R. Bissette. Aucune explication, on ne comprend pas grand chose. Le narrateur est un ancien militaire, il dit qu’il est mort dans une cave dans sa ville mais il ne se rappelle pas donc il faut attendre. Mais au final, en vain. Où sont les zombies ?? Pourquoi certains deviennent des non vivants ? Structure du texte étrange. A zapper, sérieux ! Il n’a rien à faire dans ce recueil.

Poussières de Tim Lebbon. Trois consignés dans la zone de quarantaine. Un cherche toujours sa femme. Ils ramènent des corps aux militaires mais on leur demande de rester encore. Pétage de câble. J’aime le côté boucle est bouclée.

Sentences de vie de Kelley Armstrong. Des vampires, des zombies… Des non-morts et la plume de Kelley. Une histoire de recherche de l’immortalité et d’expériences scientifiques horribles. Et une morale ! J’ai bien aimé !

Délice de Holly Newstein. Une histoire originale car il s’agit d’une zombie voodoo. Très graphique aussi bien dans la descriptions des morts que dans celle des maltraitances des esclaves. Elle m’a plu !

Les sanglots du vent de Brian Keene. Un homme qui voit sa femme zombie revenir chaque soir devant leur maison, comme si elle savait qu’il était là ou que c’était chez eux. Une jolie histoire, oui oui c’est je vous assure ! C’est triste et romantique.

Une affaire de famille de Jonathan Maberry. Celle-ci respecte l’idée de zombies que j’ai avec des bonnes idées sur le monde post apo. En plus elle est très touchante. Un ado qui n’a finalement connu que le monde avec les zombies, son grand-frère qui avait son âge à l’époque et qui a du vite devenir un homme pour le protéger. Ces deux-là ne se comprennent pas et le gamin est persuadé que son frère est un tueur de zombies qui a abandonné leurs parents à leur triste sort. Vient le jour où Ben doit se mettre à travailler, il suit alors les traces de son frère et va découvrir bien des vérités.

Le zombie qui tomba du ciel de M.B Homler. Scène de baston digne d’un Tex Avery et entre les réactions ridicules et les phases hyper clichées, j’ai levé les yeux au ciel plus d’une fois. Heureusement cette nouvelle se lit très vite. A la limite ça passerait pour une lecture jeunesse ahah

Ma Dolly de Derek Nikitas. Une ambiance apocalyptique avec les fléaux, des morts qui ne meurent pas qui ne sont pas à la recherche de chair fraîche. Un protagoniste au trip bizarre et une fin en ??

Second Souffle de Mike Carey. Dans cette nouvelle, il est commun de revenir en zombie ou en fantôme. Le héros, un ancien trader, voulait absolument revenir en zombie et avait tout prévu pour ne pas pourrir trop vite etc. Bon, moi les zombies qui sont simplement des gens comme vous et moi mais morts, c’est pas mon truc. La nouvelle est sympa mais sans intérêt pour moi.

Tournez la page de Max Brooks. Il s’agit d’une nouvelle dans le monde de World War Z. Je ne peux rien dire sans trop en dévoiler mais elle est sympa et m’a fait penser à Une affaire de famille.

Parmi nous d’Amee Bender. Plusieurs histoires très très courtes. Je ne sais pas trop quoi en penser. Curieux. Un peu abstrait.

Piège fantôme de Rick Hautala. J’ai beaucoup aimé ! Une histoire de marin ? Une légende ? Ou bien… ? L’ambiance, le côté angoissant qui monte doucement, et le final !

La porte des orages de Tad Williams. Originale ! Une autre conception du zombie mais que j’ai apprécié grâce à son côté paranormal. J’ai passé un super moment.

Les gosses et leur jouet de James A. Moore. Cette nouvelle m’a traumatisée. Si tout commence avec une histoire de gosses, à la Stephen King, ça tourne vite au malsain et au cauchemar. J’en ai eu des frissons, j’étais trop mal. Top !

Partie de billard de Joe R. Lansdale. Euh… que fait cette nouvelle dans ce recueil ? Même en cherchant loin, en imaginant un message caché ou je ne sais quoi, je ne comprends pas ce qu’elle fait là ! Un mec tué mais qui reste bien mort. Pas de zombies du tout. bref, douche froide.

CPM de David Wellington. Je connais déjà cet auteur, j’avais un peu peur car autant j’ai adoré un roman que je n’ai pas adhéré à l’autre. Là, il y a bien un détail qui me chiffonne mais après tout, je ne m’y connais pas en espionnage lol Sinon l’histoire est sympa et le fait qu’on ai une héroïne n’est pas déplaisant.

Le cirque des morts en 140 caractères de Joe Hill. Super pour finir l’anthologie ! Dans l’air du temps car l’histoire est racontée par une ado sur son compte twitter, d’où les 140 caractères. Du coup c’est speed et l’horreur monte crescendo.

Vous l’aurez compris, je n’ai pas tout aimé mais il y a du bon et de l’excellent ! Âmes sensibles, s’abstenir !!!

                            imagesimagesimagese04852fc9f6a78f8508ab94a17e3d72d

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s